Accord'âmes
Les membres Agenda Projets Media Contact


Nos prochains Concerts

Affiche concert

L’âme, cette petite pièce cylindrique en bois de sapin, longue de quelques centimètres, sans qui les instruments ne pourraient résonner. Elle est glissée à un endroit bien spécifique entre la table et le dos de l’instrument, presque en dessous du chevalet. Elle transmet ainsi les vibrations à toute la caisse,


Accorder leurs âmes pour faire vibrer leur public avec eux…c’est le souhait des musiciens
d’ « Accord’Âmes »…


L'orchestre Accord'Âmes au complet

« Accord’Âmes » est un orchestre de chambre crée en janvier 2007 par Yasmina Chauveheid qui le dirige. Il compte actuellement une vingtaine de musiciens amateurs, jeunes et moins jeunes, tous liés par la passion de la musique et l’envie de la partager avec un public.

C’est du désir partagé d’allier la qualité du travail à l’apprentissage d’un répertoire plus large que s’est formé « Accord’Âmes ». C’est aussi l’absence de ce type de formation musicale dans la région de l’ancienne principauté abbatiale de Stavelot-Malmedy, pourtant riche en fanfares, en harmonies ou en chorales, qui a poussé à sa création.

Par ailleurs, revoir à Stavelot un orchestre de chambre était un souhait très cher que Yasmina Chauveheid, née dans la cité de Saint-Remacle, espérait voir se réaliser ; depuis toujours, Stavelot a été liée à l’histoire des instruments à cordes et à celle des artistes de renom qui les y ont fait vibrer : François Prume, Léon Van Hout et le quatuor Ysaye, Henri Koch, Arthur Grumiaux,...qui écrivait d’ailleurs : « Qu’écrire de nouveau chaque année, sinon que Stavelot est le festival de mon cœur ! » L’aide matérielle et les encouragements de la Commune et du Festival de musique ne pouvaient que décider le jeune orchestre à s’ancrer à Stavelot.

Yasmina Chauveheid
Yasmina Chauveheid, Cheffe et Créatrice d'Accord'âmes

Le chemin parcouru

Créé en janvier 2007 par Yasmina Chauveheid et accueilli dans les locaux de l’académie de Malmedy avec le soutien de Gerard Close, directeur de l’époque, l’orchestre composé au départ de 12 membres met au point un répertoire de concert et est invité à participer à la "Sîze du Noyé" et au concert du Cercle Royal des Mandolinistes de Malmedy.


L’année 2008 voit ensuite "Accord’Âmes" se développer : un comité organisateur se crée en janvier pour épauler la jeune directrice avec à sa présidence : Jean-Philippe Delhez. Un premier concert a lieu le 15 mars en l’Eglise de Sart et d’autres s’ensuivent d’autres au Collège St-Remacle de Stavelot avec la chorale des Petits Artisans, à l’abbaye de Stavelot pour un concert-apéritif, à l’occasion des journées du patrimoine en la chapelle des Capucins de Malmedy ou encore le 28 novembre, pour l’inauguration d’un ouvrage de Michel Vanderschaeghe en l’abbaye de Stavelot.


Mais c’est en 2009 que l’orchestre prend réellement son envol : le 1er janvier 2009, en devenant membre de la Fédération Musicale de la Province de Liège, il rejoint le cercle des sociétés musicales de la région. Le 14 mars, "Accord’Âmes" donne son premier concert annuel dans la salle du "Réfectoire des Moines" de l’abbaye de Stavelot. Le 28 mars, il accompagne une chorale de Troyes à Malmedy et le 16 mai, à Stavelot, les solistes de l’Académie. Sa participation la plus important de l’année est sans conteste celle qui eut lieu dans le cadre du festival de musique de Stavelot : le 2 août, lors de la journée d’ouverture, il accompagne les danseurs du "Réveil Ardennais" qui célèbrent leur soixantième anniversaire en marge du festival. Le 6 août, "Accord’Âmes" réjouit les pensionnaires de la maison de retraite de Stavelot dans le cadre des concerts à caractère social du Festival de Wallonie. Début septembre, l’orchestre quitte son premier local de répétition, la salle "Electrabel", mis gracieusement à sa disposition pendant deux ans par la commune, et est accueilli dans les locaux de la "Royale Fanfare d’Orphée" où l’orchestre répète dans de très belles conditions. En septembre, "Accord’Âmes" participe à l’ouverture de l’année académique de l’Académie de Malmedy, à la chapelle des Capucins. Le mois suivant, c’est la Chevalerie d’Honneur de la Confrérie folklorique des Blancs-Moussis qui invite le jeune orchestre à jouer à l’abbaye de Stavelot à l’occasion de son soixantième anniversaire. Enfin, le 24 octobre 2009, moins de deux ans après sa première prestation, "Accord’Âmes" obtient l’ « Excellence » avec les félicitations du jury lors de l’audition organisée par la FML et accède ainsi aux Tournées Art et Vie de la Communauté Française de Belgique.

Les années 2010-2011 enrichirent la vie musicale d’Accord’âmes de nouvelles expériences : un autre festival accueille notre orchestre en cette année 2010, c’est le festival « Retrouvailles » à Liège. L’orchestre eu le plaisir de se déplacer à son premier concert organisé par un Rotary-club luxembourgeois (celui de Longwy). Cette collaboration durera plusieurs années et remporta un vif succès.

Enrichie de toutes ces expériences, Accord’âmes est appelé pour la première fois pour accompagner des finalistes de l’académie de Malmedy. Ces prestations permettent à de jeunes gens, tous instruments confondus (violon, piano, flûte, hautbois) d’avoir la chance de présenter un répertoire parfois audacieux (concerto pour piano de Ravel, Piazzola,…) accompagné par un orchestre souvent enrichi de toute une harmonie. Cette collaboration n’a plus jamais cessée depuis 2010 et a prouvé à notre public les différentes qualités d’adaptation de notre orchestre.

Déjà fort d’une participation à un concert avec la chorale des Artisants de Stavelot, Accord’âmes va renouveller ce projet avec la chorale de Ligneuville.

Dans un cadre moins musical, Accord’âmes organisa un souper-ballade sur les hauteurs de Stavelot qui remporta un vif succès pour se rapprocher de son public grandissant.



Lors de l’année 2012, une nouvelle activité interne à Accord’âmes vit le jour, le premier d’une longue série, le « WE de travail ». Celui-ci eu lieu à Mont-Xhoffrais et permet à l’orchestre de faire un travail de fond avec de grosses sessions de répétitions mais surtout resserre les liens des musiciens dans une activité plus festive.

Un nouveau concert à l’étranger pour notre orchestre : celui-ci a lieu dans un domaine viticole, anciennement appartenant au Domaine de la Principauté Abbatiale de Stavelot : celui de Kröv en Allemagne. Accompagné de dégustation, vous vous en doutez, ce concert ravit un public mélomane et gourmand.

Le syndicat d’initiative de Francorchamps fait en cette année 2012 une très belle proposition : un « concert-promenade » qui a lieu, depuis, chaque année fin août. Celui est constitué d’une promenade avec 2 arrêts musicaux (solo de guitare, violon, trio avec flûte,…) et d’un concert d’une heure pour les heureux marcheurs avant de se restaurer avec un goûter permettant à ceux-ci et aux jeunes d’Accord’âmes de se rencontrer.

Accord’âmes sait également se manifester pour des œuvres caritatives comme ce fut le cas cette année-là à l’église des Bénédictines à Liège pour une asbl se mobilisant pour la création d’une école pour de jeunes africains ou pour le soutien aux évènements climatiques dévastateurs de Haïti.

Un dernier concert en collaboration avec la chorale « Carmina Festiva » de Marchin, termina les nombreuses activités de cette année-là.



En 2013, le WE d’Accord’âmes eu lieu à Ostende, nouveau moment d’échange, de plaisir, d’amusement et de répétitions pour nos jeunes.

Outre les festivals de la Fédérations Musicale Liégeoise auquel nous participons chaque année, Accord’âmes, se présenta aussi à celui de Seneffe et pour la première fois en ouverture à celui de Saint-Hubert (festival qui fait partie de l’ensemble des festivals de Wallonie). Prestigieux concert avec un public de plus de 500 personnes.

Accord’âmes eu également le plaisir cette année-là de mettre en lumière une très ancienne confrérie de Stavelot, celle de la « Sainte Barbe ».

Quatre années sont passées et Accord’âmes doit représenter son examen pour les tournées Art et Vie. Comme la première fois, nous fûmes acceptés avec la mention d’ « excellence » pour la plus grande joie de tous.





Les années 2014-2015 ne feront que de conforter Accord’âmes dans la vie musicale de la province de Liège par les concerts à Dison, les concerts-promenade de Hockay-Francorchamps, les festivals de Blégny et de Vibrations à Malmedy, les collaborations avec la chorale de jeunes « Da Capo » dirigée par Els Crommen pour leurs 10 ans d’existence et de la chorale de Recht sous la baguette de Jori Klomp ainsi que notre participation à l’anniversaire des 40 ans de l’académie de musique de Malmedy.

C’est aussi à cette période-là que Vincent Dujardin reprend la présidence de l’ensemble. Suite à la demande de Yasmina Chauveheid, le comité d’Accord’âmes prend alors la décision d’ouvrir son effectif pour accéder un d’autres répertoires et ainsi accueillir de nombreux nouveaux membres issus de toutes les générations. Les membres sont maintenant âgés de 11 à 89 ans. Cette vie musicale intergénérationnelle apporte une grande richesse humaine et artistique et voit l’effectif passer d’une quinzaine de musiciens à 24 membres.

Quant à l’année 2016, elle commence par un concert annuel faisant salle comble à l’abbaye de Stavelot. Les projets à venir sont l’accompagnement des finalistes de l’académie, les « Faites de la musique », le concert-promenade à Francorchamps, un concert partagé avec la chorale « les Balladins » ainsi qu’un autre projet avec l’ensemble de percussions « Xylotempo »issu de la région montoise.

D’ores et déjà, Accord’âmes prépare sont 10ème anniversaire qui aura lieu le 29 avril 2017 à l’Atrium du Collège Saint-Remacle de Stavelot où le programme sera encore plus audacieux.